Le marché réunionnais de l'immobilier : état des lieux


La principale caractéristique du marché de l'immobilier réunionnais est d'être extrêmement hétérogène et dynamique. Chaque région a ses caractéristiques. Petit tour d'horizon d'un marché où chaque région, chaque quartier est un véritable micro-marché.





Photo : B. Navez
Photo : B. Navez
En volume, un niveau record sur la dernière décennie

La Chambre des Notaires de La Réunion a publié en octobre 2018 une note de conjoncture relative à l’analyse des prix de l’immobilier pour la période de juillet 2017 à juin 2018. Première observation: avec 7180 transactions, il s'agit d'un niveau record sur la dernière décennie.

Les volumes de vente des maisons et des appartements dans l’ancien progressent, tandis que ceux des appartements neufs stagnent, la production étant insuffisante. De même, les ventes de terrain enregistrent une faible progression due à la raréfaction du foncier à La Réunion.

Des prix en baisse sur l’ancien mais pas partout

Les prix de l’immobilier à La Réunion sur l’ancien sont globalement orientés à la baisse. Cela est particulièrement significatif pour les appartements anciens (-5,6%) qui subissent une baisse quasi continue depuis maintenant cinq ans. Concernant les prix des maisons anciennes, bien que globalement orientés à la baisse (-2,8%), leur évolution est très contrastée.

En effet, les prix des maisons anciennes pour les communes de Saint-Pierre, Saint-Benoît, Saint-leu, Saint-Joseph atteignent des niveaux supérieurs à 10%.

L'Ouest se distingue encore également pour les prix sur l'ancien, les plus élevés de l'île à L’Etang-Salé, Saint- Leu, Trois-Bassins et surtout Saint-Paul.

Des prix en hausse dans le neuf  

Les prix du neuf ont augmenté sur toute l’île, les appartements neufs enregistrent une croissance de 4,9% sur un an et de 11% sur 5 ans.

Terrains : des disparités de prix 

Les prix des terrains sont hétérogènes sur le territoire. Si le prix médian d’acquisition des terrains à bâtir est de 92 000 euros à La Réunion, il varie de 50 000 euros à Cilaos à plus de 170 000 euros à L’Étang-Salé.


Des régions qui bougent

Certaines régions se développent, comme la partie Est de l’île. À Sainte-Marie, le prix médian au m² des appartements neufs a bondi à plus de 19%, aux alentours de 4 400 euros le m². À Saint-Benoît, ce sont les maisons anciennes qui sont les plus recherchées.

Globalement, les centres-ville (Saint-Paul, Saint-Denis) et les zones balnéaires de l'Ouest, qui ne disposent plus de réserves foncières importantes, voient inéluctablement les prix s'envoler.

Lundi 28 Octobre 2019
Constance Dupont



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 7 Novembre 2019 - 10:06 Louer un bien : attention à la discrimination !






ZINFOS974

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com